Adresse

Agoè-Gbonvé, non loin du carrefour 2 Lions

Historique - NOUVELLE VISION

Historique

Après notre congrès constitutif tenu en décembre 2020, nous sommes officiellement devenus un parti politique le 17 juin 2021 avec le Récépissé de déclaration N°0389/MATDDT-SG-DLPAP-DAPA du 17/06/2021 signé du Ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires (MATDDT), M. Payadowa Boukpéssi.

Inspiré par notre Président National Fondateur, Dr. Kodjovi Thon, nous nous sommes constitués au lendemain du contexte des élections présidentielles de février 2020.

Notre leader qui était candidat indépendant lors de ce rendez-vous susmentionné, a vu sa candidature rejetée à la dernière minute par la Cour Constitutionnelle pour une raison qui jusqu’alors n’a pas été prouvée, notamment l’insuffisance de signatures au support de son dossier. Aussi, et c’est le plus important, avons-nous constaté que pour participer effectivement aux débats politiques dans notre pays, il fallait être un parti politique. Ces deux réalités nous ont poussés à mener des réflexions et à tirer les conclusions qu’il faut.

Depuis un long moment, nous avons la certitude que la finalité d’un parti politique ou du politique est de contribuer à la prospérité et au bien-être du peuple. Or, force nous est de constater aujourd’hui, après analyse des actes et faits socio-économiques et politiques dans notre pays, que la finalité des partis politiques parait plus exclusivement être la course à la magistrature suprême ou plus largement la conquête du pouvoir à tous les niveaux possibles.

Si l’accession à la magistrature suprême devrait être la seule perspective des partis, y a-t-il encore besoin d’en créer alors que le pays en compte déjà plus de 100? Qu’est-ce qui fait réellement défaut aux partis politiques déjà existants et que nous nous engageons à incarner?

En considérant que « l’oubli ou le mépris des droits de l’homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements » (cf. Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789) ;

Vu que l’incurie sociale gagne du terrain à travers une attitude d’indifférence qui fait perdre l’esprit patriotique, le sens du bien commun, engendre la disparition des valeurs cardinales que sont le travail, le mérite, etc. et qui plus, entraîne la corruption hypothéquant la survie collective du pays ; 

Vu que la pratique politique se révèle tributaire de régionalisme créant ainsi une idéologie du pouvoir « réduite à une forme archaïque de pensée politique qui consiste à ne jamais céder le pouvoir » (cf. AMOUZOU Etsè in ‘‘La démocratie à l’épreuve du régionalisme en Afrique noire’’) ; 

Vu enfin que la lassitude et la déception s’emparent de notre peuple provoquant un désintérêt quasi-systématique de celui-ci, n’y a-t-il pas urgence de redonner espoir à travers une pratique politique engagée et plus centrée sur la promotion de l’humain et du citoyen ?

Voilà tant que de questionnement qui nous ont conduits à créer le parti politique Nouvelle Vision, un parti politique qui se veut proche du peuple, qui tient à retracer la noble finalité qui se résume au peuple et son bien-être.